La micronutrition

QU’EST-CE QUE LA MICRONUTRITION ?

La Micronutrition consiste à satisfaire les besoins en micronutriments (vitamines, minéraux, acides gras essentiels, acides aminés, probiotiques, composés phytonutritionels) de l’individu, par une alimentation diversifiée, associée si nécessaire à une complémentation personnalisée. Elle trouve ses fondements dans les recherches effectuées sur les liens avérés entre alimentation, santé et prévention.

Elle est complémentaire à toutes autres approches médicales, pouvant permettre d’augmenter l’efficacité de certains traitements ou d’en diminuer les effets secondaires.

La Micronutrition s’intéresse à l’impact des micronutriments sur la santé et vise à optimiser leurs statuts dans l’organisme. Elle choisit donc de regarder les précieuses molécules qui se trouvent dans notre assiette et la façon dont notre organisme les utilise. Elle prend toute sa dimension aujourd’hui avec une alimentation qui se caractérise par l’augmentation de l’apport calorique au détriment de la densité en micronutriments. C’est ce qu’on appelle d’ailleurs «les calories vides».

Une alimentation optimale peut être définie comme une alimentation qui, après digestion et absorption, procure aux cellules la quantité et la diversité des molécules nécessaires à leur fonctionnement optimal.

Tous ces éléments donnent la valeur nutritionnelle de l’assiette. Mais l’évolution de l’agriculture, de plus en plus  intensive, permet de moins en moins d’apporter tout ce dont notre cellule a besoin. Un manque même faible mais chronique en certains oligoéléments (Sélénium, Zinc…) peut être à l’origine de troubles importants.

Chacun est unique: Personne n’a le même métabolisme, ni les mêmes besoins. Il faut partir de l’individu et de son état de santé, et non seulement de son assiette. Il est intéressant d’adapter l’alimentation d’un individu à son profil personnel. Une alimentation, même équilibrée, peut ne pas répondre de manière adaptée aux besoins spécifiques d’un individu.

Cette approche se base sur la correction des excès et, surtout, des déficiences de notre organisme.

La micronutrition s’intéresse de très près au microbiote intestinal, qui contient 100 000 milliards de bactéries est aujourd’hui considéré comme un organe à part entière. Il joue un rôle clé dans le métabolisme énergétique, la défense face aux micro-organismes pathogènes, l’immunité, la fermentation de nutriments… Une flore déséquilibrée entraîne une réponse exacerbée du système immunitaire intestinal, augmentant l’inflammation et pouvant générer d’autres pathologies.

Notre muqueuse intestinale constitue normalement une barrière mécanique étanche aux micro-organismes contenus dans l’intestin et aux macromolécules. Le passage dans la circulation générale de molécules étrangères, dû à la rupture de cette barrière,  est le point de départ à de multiples pathologies. C’est l’hyperperméabilité intestinale. L’apport de probiotiques et prébiotiques, de molécules cicatrisantes peut permettre de rétablir le microbiote et réparer la muqueuse intestinale. Chercher l’origine des troubles est le but de la micronutrition pour pouvoir agir sur elle et éviter les conséquences pathologiques en cascade.